Guide Pays : USA

Country Guide to the USA

Voici quelques conseils pour les amis aventuriers qui souhaitent explorer les États-Unis d’Amérique (USA) de manière unique ou en tout cas hors de sentiers battus.

Ceci n’est donc PAS un guide touristique et les informations que vous trouverez ici sont très générales. Cet article est fait pour les voyageurs dégourdis et son but est simplement de vous aider à vous préparer. Une fois sur place, vous êtes un aventurier : débrouillez vous!

Les USA pour les baroudeurs en 6 points clés (plus 2 points bonus).

En Bref :
– Auto-Stop: 1.5 out of 5 stars (1,5 / 5) – Difficile et peu sûr en fonction des états
– Transport en général: 3 out of 5 stars (3 / 5) – Transports limités, voiture recommandée
– Camping: 4 out of 5 stars (4 / 5) – Bivouac autorisé hors propriété privée
– Coût général: 3 out of 5 stars (3 / 5) – Pays légèrement couteux

1. Le transport aux USA

C’est LE poids mort des USA.
Les distances d’un point à un autre sont longues et tout est étalé dans ce gigantesque pays. Difficile de se rendre ne serait-ce que dans le supermarché d’en face sans voiture*. Les USA est vraiment le pays de l’automobile par excellence.
(*Véridique. L’établissement que vous cherchez à beau être de l’autre coté de la route, il vous faudra faire un immense détour pour traverser la voie. Un point toutefois moins commun dans les villes dont la gentrification se développe)

  • Faire du stop aux USA
    Une solution possible mais uniquement dans certains endroits, et cela reste très limité. Beaucoup d’États ont rendu le stop illégal et vous vous ferez arrêter avant d’avoir trouvé preneur.
    Pour les États qui le permettent, soit les conducteurs auront peur de prendre des étrangers à bord, soit c’est à vous d’avoir peur de monter à bord d’un véhicule étranger où une bonne partie de la population est armée.
    Cela n’en reste pas moins faisable, notamment sur les États de la côte Nord-Est et Ouest. La rumeur veut que les routiers soient les plus à même de vous prendre en stop. Contrairement à d’autres pays, le stop n’est donc pas forcément fiable. 
    ARTICLE : Les techniques à prendre pour bien réussir son auto-stop.
  • Voyager en train aux USA
    Possible mais compliqué en fonction de votre localisation. Les voies sont relativement développées sur la cote Nord-Est, mais les durées de trajets sont aussi long qu’en voiture et les trains rares sur certaines destinations. Si vous souhaitez joindre des grandes villes comme Boston, NYC, Washington DC, cela est faisable.
    En dehors de la cote Nord-Est, les voies sont très très peu présentent.
    Bien qu’il semble que cela soit faisable, il est compliqué de prendre le train pour se déplacer d’Est en Ouest (et inversement). Les trajets Nord-Sud sont eux inexistants (hormis cote Est et Ouest).
  • Voyager en bus aux USA
    L’option la plus rentable mais pas forcément la plus pratique. Le coté rentable ne l’est toutefois que si vous évitez de vous arrêter quelques jours en chemin.
    Il existe quelques compagnies de bus spécialisés (Greyhoung notamment), mais il faut savoir que la fiabilité des horaires est faible, que vous raterez facilement un transfert et que le service client n’en a rien à faire. Soyez prêt à ne pas être à l’heure à votre rendez-vous.
    Notez également que seuls les gens défavorisés et ceux ne pouvant prendre l’avion voyagent en bus.
  • Voyager en voiture aux USA
    Cela reste LE moyen le plus simple pour pouvoir se déplacer librement où bon vous semble, ce qui est très pratique dans ce pays gigantesque. Cela risque par contre d’être très onéreux, surtout si vous louez et ne rendez pas le véhicule au même point de départ. En plus de cela, il va falloir ajouter le prix de l’assurance, très élevée et non incluse dans les devis. Vérifiez bien les garanties offertes par votre carte de crédit car cela fera une vraie différence.
    Le prix de l’essence est lui bon marché et les stations services pullulent.
    Voyager en voiture aux USA est une très bonne option si vous êtes en groupe pour partager tous les frais.
  • Voyager à vélo aux USA
    A part si vous avez plusieurs mois devant vous, vous devrez vous limiter à un coin spécifique des USA. Ce point mis de côté, rouler à vélo aux USA est tout à fait faisable. Les routes sont généralement suffisamment larges pour que l’on puisse vous doubler sans problème.
    En ville vous serrez amener à alterner route et trottoir en fonction de votre ressenti. Les lois sont différentes d’une ville à une autre et d’un État à un autre sur ce point. Renseignez-vous.
  • Voyager en avion aux USA
    Un très bon moyen pour couvrir de longues distances.Le prix sont relativement compétitifs si vous vous y prenez à temps. Hormis si vous voyagez en groupe (dans ce cas, restez sur l’option voiture).

2. L’alimentation aux USA

Il y en a pour tous les budgets et tous les gouts.
Moins c’est cher et plus c’est infect (sont visés: les fast-food et les Diners).
Si vous ne voulez ni manger mal ni manger cher, cherchez les petites boutiques tenues par les latinos. La cuisine mexicaine est bonne, nourrissante et pas trop cher.

Sur la cote Nord-Est, vous pourrez également vous nourrir à coup de pizza. Passé l’état de Pennsylvanie, cela redevient un plat type fast-food.

Pour les tout petit budget, vous aurez un large choix de supermarchés ouvert de tôt à tard. Vous y trouverez de tout.
Évitez toutes fois les surfaces type Wall-mart qui ne vendent principalement que des surgelés.

3. L’eau aux USA

Vous ne devriez pas avoir de problème sur ce point.
L’eau est potable quasiment partout. Mais ces dernières années des scandales sont apparus après avoir découvert la présence de plomb dans certaines réserves d’eau.

Pour remplir vos bouteilles, arrêtez vous à une station service et dirigez-vous vers la fontaine à soda. Il y a toujours un embout dédié à l’eau. Soyez sympa et demander l’autorisation avant.
De nombreux espaces publiques offrent aussi des fontaines à eau.

4. Le Logement / le campement aux USA

Vous trouverez hotel, motel et auberges dans quasiment toutes les villes. Les prix varient et il faut toujours rajouter la taxe locale au prix affiché.

Pour ceux qui souhaitent camper, une grande liberté s’offre à vous. La majorité des terres est détenue et contrôlée par le Bureau of Land Management.
Cet espace, ainsi que les parcs et forets régionaux vous laissent généralement camper gratuitement sous certaines conditions: soyez à 100 pieds de la route et soyez à 100 pieds du plus proche court d’eau.
C’est aussi simple que cela. En 30 jours de voyage, je n’ai personnellement dépensé que $7 en logement.

Certains parcs aménagent même des espaces de campement gratuit (pour éviter que vous ne saccagiez le reste du parc). Il existe aussi des campement aménagés payants dans ces mêmes parcs.
Si c’est un parc national, il vous faudra probablement vous acquitter de frais de campement (variable en fonction du parc) ainsi que d’un droit d’entré.
La faune est varié. Ours noir, grizzli, puma, serpent, crocodile, panthère, peuvent se trouver dans la région où vous campez. Soyez prudents et vigilants.

Ne posez JAMAIS votre tente dans une propriété privée. Le sujet n’est pas débatable. Vous risquez d’être réveillé à coup de fusil à pompe.

5. Les locaux / La communication aux USA

La langue principale est l’anglais. Une partie de la population a des notions d’espagnol.

Les locaux sont généralement très accueillant. Ils vous aideront du mieux qu’ils peuvent. Si vous êtes Français et que vous vous trouvez dans un État très Républicains, attendez-vous à faire face à des blagues douteuses. Mais restez positives, vous avez la possibilité de prouvez ce que votre patrie représente. Évitez toutes fois les opinions politiques.

Clash culturel: Aux USA, il est très facile de lancer une conversation avec des inconnus. Leurs interactions vous donneront l’impression que vous venez de vous faire un nouveau meilleur ami du monde. Ce n’est pas forcément le cas. Les Américains sont simplement très ouverts et aiment discuter passionnément. Ne vous offusquez pas si cette personne ne vous reconnait pas dans l’heure qui suit. Serrer la main (homme ou femme) et échanger son nom avec son interlocuteur est un protocole qui se fait à n’importe quel moment de la conversation, même à la fin.

6. Les endroits à voir aux USA

Ils sont nombreux.

Fan d’urbanisme? Rendez vous dans les grandes métropoles.
Fan de grands espaces? Il y a 250 parcs nationaux aux USA. Tous plus beaux les uns que les autres.
Choisissez votre destination en fonction de la période de l’année. Les températures sont froides et il neige sur toute la partie nord du pays en hiver.
Fans de randonnées? Les Américains aussi. Il y a des marches à faire quasiment partout. Toutes sont généralement très bien balisées.
Un lien utile est partagé en fin d’article pour mieux visualiser les chemins de randonnées aux alentours.

7. Les liens utiles pour les USA

  • Pour la randonnée
    • AllTrails

8. L’avis de l’auteur sur le pays

Je recommande vivement de louer un véhicule et de partir en groupe pour éviter d’exploser votre budget. Cela vous donnera toute la liberté nécessaire pour vous déplacer où bon vous semble. L’étendue du territoire et même des points à découvrir font des USA un pays où détenir un véhicule est quasi-obligatoire.

Vous pourrez également vous déplacer pour atteindre des zones reculées où le camping est gratuit (difficile à faire sans véhicule personnel).


Attention!

Lorsque vous voyagez, vous êtes un ambassadeur de votre pays. Alors pour tous vos concitoyens, soyez sympa: ne vous comportez pas comme un conard.
Ne vous offusquez pas, ne vous plaigniez pas des différences culturelles, ne râlez pas et de vous moquez pas des locaux. Vous êtes un voyageur, un aventurier? Adaptez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.