Guide Pays : Norvège

Country guide to Norway

Voici quelques conseils pour les amis aventuriers qui souhaitent explorer la Norvège de manière unique ou en tout cas hors de sentiers battus.

Ceci n’est donc PAS un guide touristique et les informations que vous trouverez ici sont très générales. Cet article est fait pour les voyageurs dégourdis et son but est simplement de vous aider à vous préparer. Une fois sur place, vous êtes un aventurier : débrouillez vous!

La Norvège pour les baroudeurs en 6 points clés (plus 2 points bonus).

En Bref :
– Auto-Stop: 4 out of 5 stars (4 / 5) – Facile, hors zones peu fréquentée
– Transport en général: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5) – La majorité des lieux sont desservis
– Camping: 5 out of 5 stars (5 / 5) – Bivouac autorisé partout
– Coût général: 1 out of 5 stars (1 / 5) – Pays excessivement cher

1. Le transport en Norvège

La Norvège est un pays étalé du Nord au Sud ce qui rend certains points difficiles d’accès en théorie. Mais heureusement, les services de transports sont globalement assez bons et suffisamment développés.

  • Faire du stop en Norvège
    C’est un excellent moyen de se déplacer. Vous ne devriez pas attendre plus de 20minutes (pour 1 homme seul). Faites en sorte de rester sur des voies avec de la circulation, autrement ce temps d’attente peut passer à 2h dans les villes reculées du pays.
    Au delà d’être chaleureux, les Norvégiens peuvent passer du temps dans leur voiture pour couvrir de longues distances, vous leur servirez d’alternative à la radio. 
    ARTICLE : Les techniques à prendre pour bien réussir son auto-stop.
  • Voyager en train en Norvège
    Une très bonne option, bien que potentiellement assez onéreuse. A noter par contre que si vous vous y prenez à l’avance (2 semaines de mémoire) vous pouvez bénéficier de réductions non négligeables. Les horaires sont fiable* et il y a un large choix de destinations desservies, mais cela se concentre massivement sur la partie sud du pays. La partie Nord du pays n’est que très peu, voir pas du tout, atteignable en train.
    (*J’ai tout de même du faire face pendant mon séjour à un weekend de travaux non-annoncé sans remplacement mis à disposition )
  • Voyager en bus en Norvège
    Une très bonne alternative au train, et même un bon complément, au tarif un peu moins onéreux. Les horaires sont fiables et quasiment toutes les villes de Norvège sont desservies par un bus.
    Il peut par contre être très difficile d’avoir accès aux prix, routes et horaires. Si certains sites permettent de connaitre les 2 derniers points, le 1er est lui généralement une surprise révélé au moment de monter.
    De surcroit, il existe plusieurs companies de bus dans le pays qui s’occupe chacune d’une région.
    Un lien utile est partagé à la fin de cet article pour vous permettre de mieux visualiser le plan de routes de bus et leurs destinations.
  • Voyager en voiture en Norvège
    Une option recommandée si vous êtes en groupe et que vous n’aimez pas le stop. Louer une petite automobile sera rapidement plus rentable que de prendre le bus et/ou le train. Certains voyageurs n’hésitent pas à se rendre en Suède pour louer encore moins cher (oui, vous pouvez passer la frontière Suède/Norvège avec une voiture de location).
  • Voyager à vélo en Norvège
    Bien que beaucoup de gens le fasse, notamment dans les iles Lofoten, l’idée n’est malheureusement pas spécialement bienvenue. Il n’existe pratiquement aucune piste cyclable et les routes norvégiennes sont très étroites. Les véhicules feront attention pour la plus part, mais en Norvège la voiture est reine.
    Si vous vous rendez en Norvège en hiver, faites une croix dessus.
  • Voyager en avion en Norvège
    Un moyen rapide d’atteindre les destinations les plus lointaines, mais au prix bien évidemment élevé. Les options pour rejoindre la partie Nord du pays étant toutefois quasi-inexistante, l’avion sera potentiellement le seul moyen possible. Une combinaison train+bus ne sera pas forcément plus rentable.

2. L’alimentation en Norvège

La Norvège est un pays cher et une grosse partie de votre budget s’évaporera dans l’alimentation.
Les prix des restaurants, même bas de gamme, sont très élevés.
Si vous voulez limiter la casse, cuisinez vous-même et n’achetez que le strict nécessaire.

Faites attention! Les supermarché sont quasiment TOUS fermés les dimanche (même en zone touristique très fréquenté). Il est extrêmement difficile de trouver un magasin ouvert un dimanche.
Leurs heures d’ouvertures en semaines sont par contre très large.

3. L’eau en Norvège

Un des bémol de ce pays : l’accès à de l’eau potable est compliqué.
Si vous ne voulez pas polluer ou vider votre porte-monnaie en achetant des bouteilles d’eau, remplissez vos gourdes dans les éviers que vous trouvez en esprant que l’eau soit froide (toilettes de stations services, toilettes publiques, toilettes de supermarché).
Et malheureusement, dans les zones touristiques, les toilettes sont payantes.

Munissez vous de système de filtre et/ou de pastille de chlorine, étant donné que le pays regorge de cours d’eau, mais pas forcément potable du au volume élevé de bêtes d’élevage dans la nature.

4. Le Logement / le campement en Norvège

La Norvège, le paradis des campeurs.
Pour faire simple, le camping est autorisé quasiment partout, tant qu’il ne s’agit pas d’une propriété privée ou d’un champs cultivé (ou cultivable).
Certains Norvégiens m’ont même indiqué avoir campé plusieurs nuits dans les parcs publiques en centre-ville.
Je n’aurais personnellement pas dépenser une seul € de logement pendant mes 5 semaines en Norvège.

! Pour que cette règle soit maintenue en Norvège, soyez sympa: ne soyez pas un gros dégueulasse qui laisse des traces derrière lui et qui ne jette pas ses ordures à la poubelle. !

Pour ceux qui n’aiment pas camper, sachez que mêmes les petites villes disposent généralement de fjordhotels, parfois inconnus ou invisibles sur internet.
Dans le pire des cas, quasiment toutes les villes disposent de camping privés avec des roulottes prêtent à vous recevoir.

5. Les locaux / La communication en Norvège

La langue principale est le Norsk. Une bonne partie de la nouvelle génération manie parfaitement l’Anglais.
L’ancienne génération arrive à communiquer assez facilement en Anglais.
Comme pour tout autre pays où vous vous rendriez, apprenez quelques mots clés en Norsk.

Contrairement aux préjugés, les Norvégiens sont très accueillants et toujours prêts à discuter. Vous êtes invités à faire de même pour en apprendre plus sur ce pays où la chasse, la pêche et la ferme sont des activités pratiqués quasiment par tous.

Clash culturel: Les Norvégiens sont extrêmement polis, courtois et patient. Ils ne comprennent pas que l’on puisse couper les files d’attentes (au supermarché par exemple) et évitent la confrontation. Les cultures qui ont l’habitude de râler pour un rien n’y sont pas bien vues.

6. Les endroits à voir en Norvège

Ils sont nombreux et votre choix va varier en fonction de la saison.

La partie nord sera idéal pour voir les aurores boréals en hiver ou faire du chien de traineau. En été le soleil ne se couche jamais.
Les îles Lofoten sont très touristiques mais valent le détour.
La partie sud de la Norvège (mais Nord d’Oslo) regorgent de parcs naturels et de sommets à découvrir.
La côte Ouest est un vivier de fjord. Faites toutefois une croix sur Geiranger qui n’est qu’un nid infesté de touriste et dont les vues sont perpétuellement gâchées par la présence d’immense paquebots.

Les possibilités de randonnées sont infinies en Norvège. De surcroit, de nombreux espaces ne sont pas balisés. C’est à vous de faire votre trace. Vous aurez un véritable sentiment d’explorateur.
Sachez toutefois que les sentiers (s’il y en a) partent dans tous les sens et certains ne débouchent sur rien. Ayez toujours une carte/GPS sur vous.
Un lien utile est partagé en fin d’article pour vous aider à visualiser le terrain et les sentiers de randonnée de Norvège.

Bref, débrouillez-vous!

7. Les liens utiles pour la Norvège

  • Routes des Bus de Norvège
    Plusieurs sites existent pour vous permettre de mieux comprendre le plan des bus de Norvège. Attention toutefois, pour certaines destinations on peut vous proposer plusieurs choix d’arrêt alors qu’en réalité un seul de ces choix est valable, ce qui peut vous amener à croire que la ville n’est pas desservie.
    • Frammr.no
    • Opplandstraffik.no
    • Ruttbr
  • Carte de randonnée
    Se perdre est très facile en Norvège. Voici les applications utiles pour la randonnée en Norvège :
    • Norgeskart
    • Ut.no

8. L’avis de l’auteur sur la Norvège

Munissez vous d’équipement contre la pluie. Malgré sa beauté, la Norvège est un pays très nuageux (au mieux) et pluvieux (au pire).
L’artiste impressionniste local J.C Dahl en est la preuve, pour avoir fait des séries dédiées uniquement aux nuages Norvégiens.

D’avance préparez-vous au fait que malgré toutes vos précautions, votre compte bancaire souffrira de ce voyage.


Attention!

Lorsque vous voyagez, vous êtes un ambassadeur de votre pays. Alors pour tous vos concitoyens, soyez sympa: ne vous comportez pas comme un conard.
Ne vous offusquez pas, ne vous plaigniez pas des différences culturelles, ne râlez pas et de vous moquez pas des locaux. Vous êtes un voyageur, un aventurier? Adaptez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.