Guide Pays : Japon

Country Guide to Japan

Voici quelques conseils pour les amis aventuriers qui souhaitent explorer le Japon de manière unique ou en tout cas hors de sentiers battus.

Ceci n’est donc PAS un guide touristique et les informations que vous trouverez ici sont très générales. Cet article est fait pour les voyageurs dégourdis et son but est simplement de vous aider à vous préparer. Une fois sur place, vous êtes un aventurier : débrouillez vous!

Le Japon pour les baroudeurs en 6 points clés (plus 2 points bonus).

En Bref :
– Auto-Stop: 4 out of 5 stars (4 / 5) – Faisable
– Transport en général: 5 out of 5 stars (5 / 5) – Tous les lieux sont desservis
– Camping: 3 out of 5 stars (3 / 5) – Bivouac peu recommandé
– Coût général: 2 out of 5 stars (2 / 5) – Pays cher

1. Le transport au Japon

Le Japon est divisé en 3 grandes iles qui s’étendent principalement dans l’axe Nord-Sud. Le transport urbain comme inter-urbain est très développé et il est facile de se déplacer d’une ville, même la plus petite, à une autre. La problématique survient surtout lorsqu’il s’agit de trouver le bon transport vers la bonne ville, l’intégralité des écriteaux étant en Kenji. Si vous êtes chanceux, le nom des villes seront traduites en utilisant l’alphabet occidental, mais une description des directions dans une autre langue ne sera pratiquement jamais disponible. Sauf si vous prenez une ligne de train majeur, vous risquez donc de passer votre temps à vous demander si vous êtes monté dans le bon bus.

  • Faire du Stop au Japon
    L’un des plus imperméable mais pourtant plus gratifiant pays où faire du stop.
    La peur de l’étranger est très présent au Japon, alors plus que jamais soyez le plus présentable possible. Prenez le temps d’écrire le nom de votre destination en Kenji* (Double astérisque: sachez que toute façon vous devrez reconfirmer votre direction une fois dans la voiture). Sachez également que le nom des villes correspond en réalité à une zone entière; pour le centre de la ville, indiquez JR après le nom de la ville pour Japan Railway (la station se trouvant généralement en centre ville).
    Pour augmenter vos chances, pensez à bien faire une révérence (signe de courtoisie au Japon) après CHAQUE voiture qui passe, que celle-ci s’arrête ou non. Dans 80% des cas, un individu qui souhaite vous prendre passera d’abord devant vous pour vous analyser avant de faire demi-tour.
    Enfin, sachez qu’une fois pris, votre aimable chauffeur insistera pour vous déposer exactement où vous le souhaitez et vous proposera probablement à boire d’une façon ou d’une autre. 
    ARTICLE : Les techniques à prendre pour bien réussir son auto-stop.
  • Voyager en train au Japon
    Une option au final assez cher même si vous achetez un pass avant votre départ. Mais si vous souhaitez le rentabiliser, vous pouvez passer la nuit dans un train et éviter de payer nuit d’hôtel (prenez simplement le voyage le plus loin possible, faites un A/R, et voilà! Revenu au même point de départ après 8h de sommeil dans un train).
    Les voies ferrés sont en tout cas très développées et très utilisées au Japon.
  • Voyager en bus au Japon
    Une autre option possible mais elle aussi onéreuse, voir même pas forcément moins cher que le train. Comparez les prix.
    Quoiqu’il en soit, quasiment toutes les villes peuvent être accessible soit en train soit en bus.
  • Voyager à vélo au Japon
    Une option qui semble facilement réalisable. Les routes sont bien entretenues et les conducteurs très respectueux de tout autres usagers.
  • Voyager en voiture au Japon
    Sans surprise, le Japon à un réseau routier très développé et en très bon état. Pensez à bien rouler à gauche et à très bien respecter le code de la route. La politesse prime avant tout.
  • Voyager en avion au Japon
    Idéal pour les longues distances, surtout d’une ile à une autre. Il existe un bon nombre de compagnies low-cost et les prix peuvent être plus avantageux que le train ou le bus.
  • Bonus : Les transports en commun dans les villes du Japon
    Pour les trajets de bus en ville, notez que le bus se paye à la descente. Les prix sont soit fixe (Kyoto par exemple), soit en fonction du ticket que vous prenez à la montée (ile d’Hokkaido par exemple). Le compteur situé en haut à gauche du chauffeur devrait vous aider à anticiper le prix.

2. L’alimentation au Japon

Qui ne va pas au Japon pour tester la cuisine locale ferait mieux de rester chez soi.

Au delà de pouvoir découvrir de nouvelles saveurs, sachez qu’il est possible de bien manger à très bon prix au Japon. Le prix des menu ne se font effectivement pas en fonction de la qualité des mets mais la qualité du service. Il est donc tout à fait possible de manger de délicieux Tempura avec riz et soupe d’Udon pour la modique somme de 380Yen. Partez à la recherche de petits restaurants avec distributeur automatique de ticket devant. Etant donné qu’il n’y a pas de service (seulement des cuisiniers) vous devez tout faire tout seul (cela inclus comprendre ce que le menu propose et acheter le bon ticket).

Autrement, les supérettes type 7/11 pullulent au Japon, et vous pourrez facilement acheter des plats composés à réchauffer (sur place).

3. L’eau au Japon

L’eau est potable au Japon.
Il y a autrement, même perdu au milieu de nul part (ceci n’est PAS une métaphore), des distributeurs payant d’eau-soda-café éparpillés un peu partout au Japon (Il est IMPOSSIBLE de mourir de soif au Japon, à moins de ne plus avoir de monnaie).

4. Le Logement / le campement au Japon

Le camping doit théoriquement se faire dans des zones prévus à cet effet (et généralement payant), mais avec un peu de discrétion dans les zones reculées, personnes ne dira rien. Le taux de crime étant toutefois très bas au Japon, chaque élément perturbateur peut rapidement être assimilé comme un danger : soyez discret et propre.
Si vous aimez avoir la conscience tranquille, les zones de camping vous couteront environ 1000Yen.

5. Les locaux / La communication au Japon

La langue principale est le Japonais. Très très peu de locaux parlent anglais, et ceux qui maitrisent quelques mots ont généralement un accent difficile à comprendre.
L’écrit est quand à lui généralement en Kenji, avec peu de chance de voir une version utilisant l’alphabet Latin.

Comme pour tout autre pays où vous vous rendriez, apprenez quelques mots clés en Japonais (qui est une langue assez facile à apprendre).

Clash culturel: Les Japonais sont très accueillant mais extrêmement prudents et méfiants. Il existe une réelle peur de l’Occidental, même si la nouvelle génération semble beaucoup plus ouverte. La confrontation directe est également proscrite. Soyez donc très souriant, très aimable et ne vous énervez jamais en publique. En cas de soucis, les Japonais chercheront toujours une solution à vos problèmes.

6. Les endroits à voir au Japon

Si vous aimez la nature et la montagne, rendez-vous sur l’ile d’Hokkaido, qui accueille également les meilleurs thermales naturelle du pays. Attention, présence d’ours brun sur l’ile d’Hokkaido!

Vous pouvez ensuite vous rendre dans la région de Kansai pour voir Osaka (toutes les grandes villes se ressemblent au Japon), Kyoto (pour son architecture traditionnelle) et n’importe quelle autre petite ville avec ses temples.

7. Les liens utiles pour le Japon

  • 2 apps pour apprendre le Japonais:
    • Japanese Lite
    • Learn Japanese

8. L’avis de l’auteur sur le pays

Un super pays à visiter pour ceux qui veulent un brin de dépaysement culturel tout en conservant tous les avantages d’un pays développé. La barrière de la langue donne l’impression de quotidiennement vivre une nouvelle aventure.

Le Japon a également bien plus à offrir que la simple mégalopole de Tokyo. L’ile Hokkaido est un paradis pour tous amoureux de la nature. C’est aussi un pays qui dispose d’un large choix culinaire tant dans les bouibouis de rue que dans les grands restaurants.

Il n’en reste pas moins que le Japon est un pays cher et le maintien de son budget ne se doit qu’à des efforts drastiques et une volonté de fer.


Attention!

Lorsque vous voyagez, vous êtes un ambassadeur de votre pays. Alors pour tous vos concitoyens, soyez sympa: ne vous comportez pas comme un conard.
Ne vous offusquez pas, ne vous plaigniez pas des différences culturelles, ne râlez pas et de vous moquez pas des locaux. Vous êtes un voyageur, un aventurier? Adaptez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.