Guide Pays : Islande

Walking the laugavegur trail in Iceland

Voici quelques conseils pour les amis aventuriers qui souhaitent explorer l’Islande de manière unique ou en tout cas hors de sentiers battus.

Ceci n’est donc PAS un guide touristique et les informations que vous trouverez ici sont très générales. Cet article est fait pour les voyageurs dégourdis et son but est simplement de vous aider à vous préparer. Une fois sur place, vous êtes un aventurier : débrouillez vous!

L’Islande pour les baroudeurs en 6 points clés (plus 2 points bonus).

En Bref :
– Auto-Stop: 4 out of 5 stars (4 / 5) – Faisable
– Transport en général: 3 out of 5 stars (3 / 5) – Certains lieux sont peu ou mal desservis
– Camping: 4 out of 5 stars (4 / 5) – Bivouac autorisé dans la plus part des lieux
– Coût général: 0.5 out of 5 stars (0,5 / 5) – Pays excessivement cher

1. Le transport en Islande

Le transport en Islande est assez succinct :  Il y a UNE route qui fait le tour de l’ile et c’est à peu près tout. En plus de cela, la route est étroite et n’offre pas de voie de dépassement.
Toutefois, grâce au tourisme, les moyens de transports se sont relativement bien développés et vous pouvez presque rejoindre n’importe quel lieu, excepté durant la saison basse (Octobre-Mai).

  • Faire du stop en Islande
    Faire du stop en Island est relativement facile, à condition de rester sur la route principale. Le traffic diminue tellement en dehors de la route n#1 que la probabilité d’être pris en stop sur les artères est quasi-nulle. La deuxième difficulté vient du temps qu’il faudra affronter en attendant d’être pris (vent, pluie, neige). 
    ARTICLE : Les techniques à prendre pour bien réussir son auto-stop.
  • Voyager en train en Islande
    Il n’y a pas de train en Islande
  • Voyager en Bus en Islande
    Voyager en bus en Island est faisable mais pas fantastique. Les bus roulent de Juin à Septembre dans le meilleur des cas et se concentrent sur la partie sud de l’ile. Cela reste la meilleure option si vous souhaitez vous déplacer sans vous ruiner avec une location de voiture, quoique cela reste cher. 
    Certaines companies de bus proposent des forfaits hebdomadaire. 
    Un lien utile est partagé à la fin de cet article pour vous permettre de mieux visualiser le plan de routes de bus et leurs destinations.
  • Voyager en voiture en Islande
    Voyager en voiture en Islande reste l’option la plus simple mais aussi la plus chère. Les routes principales sont goudronnées mais nombre d’entre elles se transforme en route à gravier lorsque l’on s’enfonce trop à l’intérieur du pays. Les routes sont étroites et sans voie de dépassement, il faut donc doubler dans la voie d’en face. Notez que 95% des stations services se trouvent sur la route n#1.
  • Voyager à vélo en Islande
    Faire l’Islande à vélo semble être légèrement difficile. Comme indiqué ci-dessus, les routes sont étroites et la conduite aggressive. En plus de cela le temps à tendance à changer quasiment tout le temps, bien que cela soit généralement du vent et de la pluie. Trouver des voies autre que la route n#1.
  • Voyager en avion en Islande
    Si vous voulez atteindre l’autre côté de l’Islande, tel qu’Husavik, cela risque d’être votre seule option, surtout si vous ne souhaitez pas conduire.

2. L’alimentation en Islande

L’Islande est un pays développé, vous trouverez donc des supermarchés dans toutes les villes. Mais c’est à peu près tout. À nouveau, dès que vous quittez la route n#1, vos chances de trouver quoique ce soit sont très maigres.
Faire ces courses est également très cher. SI vous voulez limiter vos dépenses, amener ce que vous pouvez dans vos bagages (vérifiez avec les douanes sur ce qui est autorisé).

3. L’eau en Islande

L’eau froide du robinet peut être bu en Islande. Mais ne buvez PAS l’eau chaude du robinet, et ne l’utilisez pas pour cuire/bouillir quoique ce soit. Cette eau est pompée directement depuis les sources volcaniques et contient du souffre.
Torrents et rivers pullulent en Islande et l’eau peu y être bu sans même la filtrer.

4. Le logement / Le Campement en Islande

Tant que vous n’êtes pas sur une propriété privée ou dans une réserve naturelle, vous pouvez camper n’importe où en Islande. Techniquement vous pouvez aussi bivouaquer sur les propriétés privées si elles ne sont pas cultivées.

! Pour que cette règle soit maintenue en Norvège, soyez sympa: ne soyez pas un grosdégueulasse qui laisse des traces derrière lui et qui ne jette pas ses ordures à la poubelle. !

Pour ceux qui n’aime pas camper, les options sont assez limités. Toutes les villes n’ont pas forcément des auberges, ils vous faudra alors rester dans des hotels ou BnB.

5. Les locaux / La communication en Islande

La langue principale en Islande est l’Islandais, mais tout le monde parle parfaitement l’anglais.

Clash culturel : Les Islandais peuvent être autant accueillant que réservés. Reykjavik à part, la plus part vivent dans des villes de moins de 3000 habitants.
Arrêtez de leur demander si le site internet leur permettant de voir si la personne qu’il fréquente a un lieu de parenté existe vraiment.

6. Les endroits à voir en Islande

Si vous aimez la randonnée dans les endroits reclus avec le danger d’un temps changeant en permanence, alors l’Islande est faites pour vous. N’importe où fera l’affaire. La partie sud est très attrayante avec ses volcans-glaciers.

Si vous aimez vous la couler douce dans des bains chauds naturels et voir des baleines tout en dépensant énormément d’argent, l’Islande est aussi faites pour vous.

7. Les liens utiles pour l’Islande

8. L’avis de l’auteur sur l’Islande

L’Islande est un magnifique pays, vierge de traces. Mais également dangereux par son temps hasardeux capable de changer n’importe quand.
Malheureusement c’est aussi un pays très cher, et ils vous faudra donc un gros portefeuille pour pouvoir tout voir.


Attention!

Lorsque vous voyagez, vous êtes un ambassadeur de votre pays. Alors pour tous vos concitoyens, soyez sympa: ne vous comportez pas comme un conard.
Ne vous offusquez pas, ne vous plaigniez pas des différences culturelles, ne râlez pas et de vous moquez pas des locaux. Vous êtes un voyageur, un aventurier? Adaptez-vous!

One comment on “Guide Pays : Islande

  1. I would not really agree regarding biking in Iceland. It is true that the ring road around the island is not so pleasant to ride on, but if you have a mountain bike or a trek bike and ride on the 4×4 roads, that can be quite pleasant. You do need to be quite flexible and have time, as weather is changing really fast and can be harsh. Summer is definitely a better option. And you can carry take the bus with most bikes if needed. You need medium to good MTB skills if you want to ride single trails over there, there are quite some steep and volcanic areas. You would have to push the bike up in most places, and may have to push it down on some harder areas.

Répondre à Alex Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.